Cours et séminaires 2020-2021

, par Ingrid Pichon

L’atelier des spectateurs·trices 
Anne-Françoise Benhamou - S1

Vendredi 10h-13h, salle Weil, début des cours le vendredi 25 septembre 2020
Niveau : ouvert à tous
Au rythme d’un spectacle par semaine, l’atelier des spectateurs et spectatrices s’ouvre à la diversité de la production théâtrale contemporaine dans le réseau du théâtre public à Paris et en banlieue. Chacune des séances sera consacrée à un spectacle, sous forme de réflexion collective. Aucun prérequis à l’inscription, mais il est obligatoire de voir tous les spectacles et d’être présent·e à chaque séance.
Validation : assiduité et participation orale

 

Écritures dramatiques contemporaines de l’Afrique francophone, Marion Chénetier-Alev
S1
Lundi 9h30-12h30, salle Weil, début des cours le lundi 21 septembre 2020

Dans le cadre du programme Africa 2021, le séminaire s’attachera aux écritures dramatiques contemporaines de l’Afrique francophone. Il alternera analyses des textes, propositions dramaturgiques, rencontres avec les auteurs, et s’articulera avec l’atelier d’écriture animé par Kossi Efoui les 13-14-15 novembre 2020, ainsi qu’avec les interventions d’Edwige Gbouablé, professeur invité au semestre 1, enseignante-chercheuse à l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Nous y suivrons quelques unes des problématiques qui traversent le théâtre africain francophone en France et en Afrique aujourd’hui, entre sa naissance dans un contexte d’affrontement et d’assujettissement culturel et politique, son évolution vers une complexe émancipation des esthétiques héritées du théâtre européen, et les questionnements actuels qu’il affronte, liés, entre autres, aux rapports avec les différentes langues d’écriture, les traditions africaines, les publics visés, les contextes de création, les infrastructures de diffusion, etc.
Validation  : Assiduité et « appropriation libre » d’un texte parmi les œuvres étudiées.

 

Théâtre et Écologie (troisième année) : Mondes en bascule
Frédérique Aït Touati (CNRS), Anne-Françoise Benhamou, Isabelle Moindrot (Paris 8) - S1 et S2 insécables.
Mercredi 16h30-18h30, salle Weil, mensuel. Les mercredis 14 octobre, 18 novembre, 16 décembre 2020, 13 janvier, 10 février, 17 mars, 14 avril, 12 mai 2021.

Niveau  : Master

Pour la troisième année, le séminaire théâtre et écologie poursuit ses investigations interdisciplinaires à trois voix sur les relations entre la crise écologique et les arts de la scène (théâtre, opéra, performance), ou plus occasionnellement les films et les séries. Après les « affects écologiques » en 2019-20, nous poursuivrons en tentant d’explorer, à travers des productions artistiques, les sensations de vertige civilisationnel propres à la prise de conscience environnementale : spectacles prenant pour objet cette crise elle-même ou pour matériau les réflexions théoriques qu’elle inspire ; œuvres contemporaines qui, sans sembler parler d’écologie, inventent des images ou des fictions collapsologiques ou apocalyptiques ; textes du passé (de Shakespeare au théâtre de l’absurde) mettant en scène des situations de « bascule de monde »…. Nous tenterons également d’ausculter les changements matériels et économiques, et donc artistiques aussi, à prévoir pour le spectacle vivant dans les années qui viennent, en relation aux problématiques environnementales. Nous nous arrêterons régulièrement sur des textes théoriques pour nourrir notre réflexion.
Validation : dossier ou travail oral.

 

Lecture et dramaturgie du texte de théâtre  : le théâtre de Brecht, Anne-Françoise Benhamou
S1
Mardi 16h-18h30, début des cours le mardi 22 septembre 2020.
Niveau : ouvert à tous

C’est le Brecht auteur, sa poésie, son sens du tragique tout autant que son refus de ce tragique, son humour, son intelligence de la complexité des situations humaines qui sera au centre de notre attention. Au programme, ses premières pièces écrites avant la formulation de ses théories ou au moment où il commençait à les concevoir : pièces de jeunesse (dont l’énigmatique et rimbaldienne Dans la jungle des villes), « pièces didactiques » des années 1930, et enfin Sainte Jeanne des abattoirs, pièce épique qui transpose à Chicago parmi les « magnats de la viande » la crise de 1929. Tout en les situant dans leur contexte et leurs enjeux politiques (liés au spartakisme, à Weimar, à la montée du nazisme) nous essaierons de poser les questions que ces textes adresseraient au travail théâtral d’aujourd’hui, de formuler des interprétations et d’envisager leurs conséquences scéniques. 
Validation  : assiduité et dossier ou travail oral.

 

La critique en arts du spectacle, supports, enjeux et mutations (3) : Danse, Marion Chénetier-Alev 
S2
Mercredi 9h30-12h30, salle Weil, début des cours le mercredi 20 janvier 2021

Ce séminaire fait suite aux réflexions collectives entamées en 2019-2020, mais interrompues par la crise sanitaire, sur la critique des œuvres chorégraphiques. Il continuera à questionner les types de réception d’une pièce chorégraphique et ce qu’ils présupposent quant aux définitions de l’œuvre chorégraphique et de la danse elle-même, ainsi que les différents angles critiques qui s’offrent à qui veut rendre compte d’un spectacle de danse. Le séminaire s’articulera avec des interventions de critiques et de spécialistes des notations en danse (Laban et Benesh). Les étudiants seront amenés à produire des textes critiques à partir des spectacles issus de la programmation danse 2020-2021.
Nota Bene  : L’inscription à ce séminaire ne requiert ni d’avoir suivi celui de l’an passé, ni d’avoir une pratique de la danse.
Validation  : Assiduité et production critique.

 

 

Théâtre et médias (3) : la création radiophonique contemporaine, Marion Chénetier-Alev
S2
Vendredi 10h-13h, salle Weil, début des cours le vendredi 22 janvier 2021

Après avoir retracé l’histoire des relations entre théâtre et radio en 2019, et opéré une première plongée dans l’œuvre de René Jentet en 2020, ce séminaire poursuivra la découverte, l’étude et la pratique des créations radiophoniques contemporaines en interrogeant l’évolution entre les formes créées par les grands réalisateurs de la fin du XXe et du début du XXIe, et les productions sonores actuelles auxquelles les nouvelles pratiques de l’écoute (podcasts, plateformes audio, festivals de l’écoute) offrent un champ de réinvention possible. L’accent sera mis sur les outils à concevoir pour analyser les compositions sonores. Le travail reposera sur l’écoute intensive des œuvres, incluera une pratique du logiciel Reaper et une production sonore personnelle ou collective, en collaboration avec le créateur sonore David Christoffel.
Validation  : Assiduité et analyse ou production d’une œuvre radiophonique.

 

Forêts théâtrales, Anne-Françoise Benhamou – S2
Mardi 16h30-18h30, salle Weil, début des cours le mardi 19 janvier 2021

Niveau  : ouvert à tous

De Brocéliande aux Romantiques allemands en passant par la pastorale, des contes russes à la wilderness, le motif de la forêt traverse la littérature et la culture occidentales. Alors que son espace, déroutant la perspective et le regard, semble le moins à même de devenir un décor, la forêt est très présente chez des dramaturges de l’importance de Shakespeare, de Kleist, de Tchekhov – et dans nombre de pièces contemporaines. A quelles fins dramaturgiques est-elle mobilisée alors même qu’elle ne peut être vraiment représentée ? Le séminaire reviendra aussi, grâce à des matériaux iconographiques ou vidéographiques, sur sa présence scénique et scénographique dans de grands spectacles des années 1970 (Chéreau, Wilson, Brook, Grüber ), des années 1990 (Heiner Goebbels) ou plus proches de nous (Romeo Castellucci, Gisèle Vienne). Ce parcours supposera, au-delà du théâtre, de nous poser quelques questions anthropologiques, historiques et écologiques quant à « la forêt », construction humaine et culturelle autant que réalité naturelle.
Validation : assiduité et dossier ou travail oral.

 

Arts du spectacle, cinéma et sciences humaines et sociales : Séminaire de l’UMR THALIM, coordonné par Anne-Françoise Benhamou, et Valérie Pozner (CNRS).
S1 et S2, (le séminaire peut être suivi dans sa totalité, mais chaque séance est ouverte à tous, dans la limite des places disponibles)

Lundi 12h30-14h30, salle Weil, mensuel. Les Lundis 12 octobre, 9 novembre, 7 décembre 2020, 18 janvier, 8 février, 15 mars, 12 avril, 10 mai 2021.
Le séminaire peut être suivi dans sa totalité et validé, mais chaque séance peut également être suivie séparément, en fonction des intérêts de recherche.
Niveau : étudiant·es en Master, prédoctorat, doctorat.

 Le séminaire privilégie l’interdisciplinarité arts / sciences sociales (histoire , sociologie, anthropologie) pour montrer comment elle enrichit la connaissance du théâtre, du cinéma, de la performance, de la danse… Chaque séance accueille un·e chercheur·se et des chercheurs qui expose concrètement autour d’un de ses objets de recherche, sa démarche et ses questions. Les séances peuvent également inclure l’intervention d’un·e doctorant·e travaillant dans le même champ. Les prise de paroles seront suivies d’une discussion. Au programme cette année : Reconnaissance artistique et relations hiérarchiques dans les processus de création du spectacle (12/10/20, Laetitia Dumont-Lewi, Lyon 2, et Caroline Mounier-Véhier, Sorbonne nouvelle) ; Théâtre moderne en Afrique noire francophone : assimilation-enracinement-déracinement (09/11/20, Edwige Gbouable, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan) ; Danse/ corps /médecine [titre provisoire] (07/12/20, Elizabeth Claire, CNRS/EHESS) ; Histoire du tableau vivant (XVIe-XXIe) ou l’intermédialité en spectacle (18/01/21, Valentine Robert, UNIL)  ; Wagner et le cinéma (08/02/21, Laurent Guido, Lille3 ) ; Théâtre/performance et écologie, retour sur un projet de recherche création (15/03/21, Chloé Déchery, Paris 8) ; Performance et thérapies corporelles : le corps en art dans les années 1970(12/04/21, Sophie Delpeux, Paris 1) ; Comprendre le montage à l’époque du muet : technique, sociologie, esthétique(10/05/21, Laurent Le Forestier, Rennes 2).