S2 - Cours et séminaires par discipline 2021-2022

, par Morgane THRO

 

 

Etudes cinématographiques

Enseignant.e.s Horaires Salle ECTS Semestre Niveau

 

Actualité du cinéma : Séminaire de tutorat


Françoise Zamour

et Antoine de Baecque

UN MARDI PAR MOIS

12H30 - 15H

Salle Aimé Césaire (ECLA, escalier A, 2ème étage) - S2 Tutorat

 

 Calendrier : 18 janvier / 8 février / 15 mars / 12 avril / 10 mai.

 

Deleuze et ses films


Antoine de Baecque

et Clélia Zernik (ENSAB)

UN MARDI PAR MOIS

14H - 17H

   

S1/S2

(insécables)

Avancé

 

Le cinéma pense et l’on peut penser grâce aux films. En nous appuyant sur les films eux-mêmes, nous tenterons de voir en quoi, pour Gilles Deleuze, les films deviennent les leviers d’une conceptualisation active. L’ambition de ses deux ouvrages sur le cinéma, L’Image-mouvement (1983) et L’Image-temps (1985), n’est pas de proposer une histoire du cinéma mais de tenter une classification des images et des signes tels qu’ils apparaissent au cinéma. En suivant les textes des deux ouvrages, nous chercherons à voir en quoi ils permettent une approche à la fois technique et signifiante des films. Du western au cinéma d’Ozu, en passant par le néoréalisme italien d’un Rossellini ou d’un De Sica, la Nouvelle Vague, Resnais, Bergman, Godard, le séminaire suivra le parcours cinématographique proposé par Deleuze afin d’étudier, par allers-retours entre analyse philosophique et étude précises des images, certains films-emblèmes de cet échafaudage commun.

Validation : Dossier sur l’un des films choisis.

 

La Critique. Séminaire de l’Institut d’Études Critiques

Antoine de Baecque (ENS), Marc Cerisuelo (Paris Est), Hervé Joubert-Laurencin (Paris Nanterre), Cécile Sorin (Paris 8)

UN MERCREDI PAR MOIS

8 séances

18H - 20H

INHA  

S1/S2

(insécables)

Avancé

 

Ce séminaire interdisciplinaire s’interroge sur les divers modes de l’écriture et de l’intervention critique, en France et à l’étranger. A travers l’étude de certaines personnalités, certaines revues ou journaux, certains lieux, certains courants de la critique cinématographique, on verra comment peut s’opérer de manière singulière et précise la transmission d’une expérience.

Validation : Mémoire écrit.

 

Esthétique du film - Le Cuit et le Cru : la cuisine du cinéma-monde


Françoise Zamour

LUNDI

15H - 18H

Salle Weil 6 S2 Avancé

 

PREMIERE SEANCE : 17 JANVIER 2022

Depuis le Déjeuner de Bébé des Frères Lumière, la nourriture, la cuisine et le cinéma entretiennent un long compagnonnage. Exacerbée par l’usage mondialisé des réseaux sociaux, la photogénie de l’alimentation rejoint aujourd’hui une cinégénie plus ancienne et prend des formes polymorphes, au gré des filmographies. La nourriture, au cinéma, interroge le rapport au corps, questionne la politique et l’économie de la consommation, engage profondément les valeurs, les croyances, la relation à l’autre. De La Grande Bouffe à Tampopo, des Délices de Tokyo à The lunch box, ce séminaire tentera un voyage culinaire esthétique, économique et anthropologique.

Validation : Intervention orale.

 

Histoire de l’art
Enseignant.e.s Horaires Salle ECTS  Semestre  Niveau
Cours méthodique d’Histoire de l’art

Charlotte Guichard (février) et Katia Sowels (mars - avril)

JEUDI

10H - 12H30

 SAleihihcduzCGVYG 6 S2 Initiation

Ce cours est à numerus clausus (25), et spécialement fléché vers les “première année”.

Il a pour vocation d’introduire des étudiant.es non averti.es en histoire de l’art, à des repères chronologiques en matière d’artistes et d’écoles, du moins en ce qui concerne l’art occidental, et surtout, de les inciter à un regard patient, attentif, scrutateur, et autonome, sur les œuvres. Il concerne donc, s’il faut limiter les candidatures, aux « entrant ;es » à l’École, en premier lieu.

Le défi est aussi de préparer certain.es étudiant.es à l’épreuve écrite d’histoire générale de l’art du concours de l’INP (Institut National du Patrimoine : concours de conservateur de musées). Pour cette raison, on alterne entre vues générales à très long terme, et une périodisation relativement plus restreinte, selon les années, ces derniers étudiant.es pouvant suivre le cours plusieurs années de suite.

On traitera le XVIIIe siècle en février ; le XIXe et le début du XXe en mars-avril. C’est déjà un énorme programme. On envisagera la peinture principalement, mais sans négliger les arts décoratifs, la sculpture, et l’architecture.

Le cours est exigeant en termes de présence, 2 h 30 / semaine. Les séances se passeront à l’ENS, ou en musées, selon les cas.

L’enseignement est validé par un mémoire libre et, pour les candidats éventuels à l’INP, par une épreuve sur table.

Pré-inscription nécessaire : laneyrie-dagen@ens.fr ET copie ingrid.pichon@ens.fr dans les tout premiers jours de septembre, pour vous inscrire. Nous ne pourrons accepter que 25 candidatures – première années et préparationnaires INP.

Voyage d’étude : Venise, du XVIe à la biennale d’art contemporain

Nadeije Laneyrie-Dagen

et Katia Sowels

3 sessions de préparation en avril, séjour en mai 2022 -   S2 tardif Initiation

Numerus clausus à 12 étudiant.es.

Interrompue pour sa dernière session prévue à cause de la crise sanitaire, la biennale de Venise, grande exposition internationale d’art vivant, rouvrira ses portes en mai 2022. Nous tâcherons de profiter de cette occasion pour organiser un séjour « mixte », trois jours de peinture et architecture anciennes, en nous concentrant sur la Venise des XV-XVIe siècle, et une journée et demi aux « Giardini » et à l’ « Arsenal », dans la biennale. Ceci au commencement de mai.

Ce séjour est conditionné à la réunion de fonds qui en permettent la réalisation, pour que les participant.es ne se voient pas demander un apport financier excessif.

Il sera préparé par trois sessions de travail : initiation à l’art de Venise à la fin du Moyen Age et au commencement de la Renaissance (deux fois une matinée et une après-midi) et à l’histoire de la biennale (une demie journée). Les inscriptions seront à faire au commencement du S2.

Séances de tutorat en histoire de l’art

Nadeije Laneyrie-Dagen et Katia Sowels

MARDI 2/3 FOIS PAR MOIS

14H - 16H30

  6 S2 Tutorat

Enseignement susceptible d’être suivi sur un semestre, très conseillé aux deux semestres, réservé aux étudiant.es dont la majeure est l’histoire de l’art. 

Les séances réunissent les historien.nes de l’art, de leur entrée à l’École à leur préparation éventuelle au concours de l’INP. Cet enseignement a pour ambition de créer une communauté d’étudiants spécialistes, et pour les enseignants, de mieux connaître et suivre leurs élèves.

Les séances font intervenir les participant.es, principalement. Il ne s’agit pas d’un cours magistral, mais d’un enseignement participatif, sous la forme (qui peut être diverse et imaginative, ou au contraire calibrée en fonction des exigences de concours) d’exposés oraux, chacun accompagné d’une fiche mnémotechnique. 

Selon les années, ces séances prennent une orientation diverse. En 2021-2022, il s’agira, pour les séances sous la responsabilité de NLD, de préparer un petit groupe de candidat.es aux épreuves de l’INP (Institut national du patrimoine) : présentation de soi et questionnements du « grand oral » ; commentaire d’œuvres ; dissertation générale (celle-ci, en préparation à part). Cette préparation permettra aux étudiant.es moins avancé.es de s’initier à l’analyse œuvres, et d’élargir leur culture en étant capable d’analyser de façon précise, des productions artistiques de différentes époques.

Les séances sous la responsabilité de Katia Sowels seront consacrées à l’actualité culturelle (critique d’expositions) et / ou à la lecture de textes fondamentaux.

L’ambition étant d’ouvrir un avenir professionnel aux étudiant.es, il arrivera qu’on ouvre ces séances à des invités, jeunes ancien.nes entré.es en école d’application ou au début de leur carrière, qui viendront présenter leur expérience.

Calendrier du S2 :
25 janvier
8 février
15 février
8 mars
15 mars
29 mars
5 avril
12 avril

Styles Revisited : From Iconology to Digital Image Studies- 2021-2022 Artl@s/Visual Contagions Research Seminar

(Cours en anglais)

Béatrice Joyeux-Prunel (université de Genève ; Centre IMAGO à l’ENS), avec la collaboration de Catherine Dossin (Purdue university) et Nicola Carboni (université de Genève)

Séminaire Mensuel En ligne   S2 Avancé

The 2021-2022 Artl@s/Visual Contagions research seminar is devoted to the ubiquitous yet elusive and challenging notion of “style”. The seminar forms part of two research projects : IMAGO at École normale supérieure, Paris, France (European Jean Monnet Excellence Center, 2019-2022), on the European circulation of images, and a new project launched in January 2021 at the university of Geneva, Switzerland, VISUAL CONTAGIONS (SNSF 2021-2025), on the globalization of images.

Programme en ligne surhttps://artlas.huma-num.fr/ ethttps://visualcontagions.unige.ch

Cacher/montrer : l’œuvre et ses usages - Censure et destructions

Nadeije Laneyrie-Dagen

MARDI

11H - 13H

Salle des Actes

(Amphi Galois le 05/04)

6 S2 Ouvert à tous

PREMIERE SEANCE : Mardi 18 janvier.

Il y a quelques années, le cours « Couvertes / Découvertes » abordait la question de ce qui, dans l’art, est fait pour être montré, et de ce qui est dissimulé ou au moins en partie caché. Nous reprenons ce thème après une longue pause, en deux sessions distinctes susceptibles d’être suivies à part, ou globalement sur l’année. 

 On explorera les conditions de visibilité, d’invisibilité, ou de visibilité partielle, des œuvres. Il s’agira alors de réfléchir sur les conditions de disparition définitive de celles-ci (dans le cas où elles sont détruites) ; sur les situations d’effacement partiel délibéré (l’occultation dans des « enfers » à la visite étroitement contrôlée) ; et sur celles d’une occultation sélective (les collections ou la privatisation des œuvres). L’histoire de la censure constituera une part de notre réflexion, avec celle de son pendant, la liberté de donner à voir, et de voir. 

Au fond, il s’agira dans ce cours de réfléchir sur cette assertion paradoxale : une œuvre est peut-être d’autant mieux vue, ou regardée, qu’elle est ou a été d’un accès difficile et qu’on la redécouvre, après des années ou des siècles, d’invisibilité.

 Qui sait : et si ces œuvres invisibles — disparues, inaccessibles — étaient-elles celles qui prêtent le mieux à rêver, regretter, espérer ? 

Entre histoire de l’art histoire et philosophie de l’art, ce cours porte sur le long terme, puisant ses exemples dans une époque qui mène de l’Antiquité à la période contemporaine, et s’évadant parfois vers les arts extra-occidentaux. Il y sera pourtant question essentiellement, de la période XVIe au XIXe siècle en Europe.

Validation : Mémoire écrit à rendre.

Le surréalisme par ses expositions, 1925-1965

Katia Sowels

MARDI

9H - 11H

Salle des Actes

(Amphi Galois le 05/04)

6 S2 Ouvert à tous

PREMIERE SEANCE : Mardi 18 janvier.

« Fantôme surréaliste », « portrait manqué », « amitiés à fonctionnement symbolique », « cadavres exquis », « objets désagréables », « fétiches européens », « apparitions d’êtres-objets », « clips fluorescents », « taxi pluvieux »… Conçu comme une visite à travers les expositions internationales du surréalisme – et, auparavant, de quelques lieux aussi emblématiques que la Centrale, l’atelier du 42 rue Fontaine ou la Galerie surréaliste - ce cours propose une introduction à l’histoire du mouvement au prisme de la création collective. D’une manifestation à une autre, au fil de la chronologie et à travers des géographies plurielles, nous tâcherons d’embrasser le surréalisme dans la diversité de ses protagonistes, l’évolution de ses pratiques, la circulation de ses œuvres, le renouvellement de ses engagements, entre guerres, crises, révolutions, succès et scandales. Chemin faisant, il faudra s’interroger sur ce qui fait l’actualité du surréalisme, qui est aujourd’hui le mouvement artistique du XX° siècle le plus exposé.

Validation : petit mémoire écrit.

Autochtonie, hybridité, anthropophagie (deuxième année)

Morgan Labar

2 MERCREDIS PAR MOIS

17H - 19H30

Salle Weil

Palais de Tokyo

6

S1/S2

(Insécables)

Avancé/

Débutants curieux

Séminaire de recherche, deuxième année, et cette année en partenariat avec le Palais de Tokyo.

La montée en visibilité des pratiques « "autochtones »" (indigenous en anglais) dans les circuits de l’art contemporain globalisé est un phénomène majeur de l’histoire de l’art en train de s’écrire. Principalement revendiquée dans des espaces où la colonisation a pris des formes radicales (en Amérique du Nord et en Océanie), l’autochtonie est aujourd’hui de toutes les biennales, au risque, parfois, de devenir une étiquette. Les termes « hybridité » et « anthropophagie » (en référence au Manifeste Anthropophage d’’Oswald de Andrade) ont ainsi été accolés à « autochtonie » de sorte à éviter les assignations identitaires et à interroger l’invention de pratiques et d’identités labiles, déjouant les catégories héritées du colonialisme et permettant de repenser les rapports à la nature, au territoire, aux autres humains et aux autres qu’humains.

En laissant la parole à des chercheur·.es et à des artistes, ce séminaire entend ainsi déplacer la focale des questions institutionnelles vers celles des processus créatifs, des identités assignées vers les pratiques par lesquelles l’’individu s’’auto-désigne et invente ses relations au monde. Il sera cette année mené conjointement avec le Palais de Tokyo en lien avec les expositions « sans titre (territoire originel) » de Jonathan Jones et « Réclamer la terre ».

On alternera interventions extérieures et discussions de textes (souvent en anglais) dont la lecture, avant chaque séances, sera une des conditions de la validation.

Validation : assiduité, pré-lecture des textes et participation à leur discussion, ainsi que la présentation (orale) d’un article dans le semestre.

PROGRAMME :

  • 2 février 2022, 17h-18h30, ENS - Canibalia, une géographie non-identitaire viscérale. Julia Morandeira Arrizabalaga (curatrice et théoricienne, BAK basis voor actuele kunst, Utrecht)

 

  • 9 février 2022, 17h30-19h30, Palais de Tokyo - Maia Nuku (Associate Curator for Oceanic Art, Metropolitan Museum, New York). Isabelle Merle (historienne de la colonisation, directrice de recherche au CNRS)

 

  • 9 mars 2022, 17h-19h00, ENS, en ligne (lien communiqué par email) - Des ’politiques de reconnaissance’ en milieux artistiques : une stratégie d’État. Bianca LaLiberté (UQAM)

 

  • 23 mars 2022, 17h-19h00, ENS, salle Conférence 46 Ulm - Identités plurielles. Formes queer dans les pratiques artistiques autochtones contemporaines. Alo Paistik (EHESS / Fémis),

 

  • 6 avril 2022, 17h - 19h30, ENS, salle Conférence 46 Ulm et en ligne - Jill Carter (University of Toronto), Julie Burelle (USC San Diego) (sous réserve). Discussion d’un chapitre de l’ouvrage Hungry Listening de Dylan Robinson

 

  • 4 mai 2022, 17h30-19h30, Palais de Tokyo -Léuli Eshrāghi / Brook Andrew (sous réserve)

 

  • 18 mai 2022, 17h30-19h30, Palais de Tokyo - programmation en cours

 

  • 1er juin 2022, 17h30-19h30, Palais de Tokyo -programmation en cours

 

Le prix de l’œuvre

Sophie Cras (Université de Paris-1) et Charlotte Guichard (CNRS/ENS)

VENDREDI

10H - 13H

Salle d’Histoire les 28/01, 04/02, 18/02, 11/03

Salle des Actes les 25/03, 01/04, 08/04, 22/04

  S2 Avancé

 

CALENDRIER : 28 janvier, 4 et 18 février, 11, 18 et 25 mars, 1er, 8 et 22 avril.

Pourquoi le marché de l’art fascine-t-il autant les médias et le grand public ? Euphoriques ou exaspérées, les passions excitées par les prix atteints en vente publique ne s’émoussent pas. C’est que les millions échangés contre des œuvres ne suffisent pas à chasser l’idée que l’art devrait échapper à l’économie ordinaire de la marchandise. Pour certains, la figure de l’artiste désintéressé, vivant pour son art mais « récupéré » par le système marchand, demeure une représentation vivace ; pour d’autres, l’artiste est au contraire devenu un génie stratège, mû par l’appât du gain, prompt à tirer profit de la crédulité et du snobisme de riches amateurs.

Repoussant ces caricatures, ce séminaire de recherche restituera l’épaisseur historique des marchés de l’art et la place active de l’artiste en leur sein. Dans un dialogue entre histoire de l’art et sciences sociales, les séances seront organisées autour de la lecture d’articles, l’analyse d’œuvres et d’archives (contrats, correspondances, textes théoriques). Dissipant l’illusion du contemporain, il montrera que des notions telles que le prix, la spéculation, la ‘cote’ et la réputation s’ancrent dans une histoire séculaire, qui remonte au moins au XVe siècle, et dont les artistes furent aussi des acteurs : jamais indifférents à leurs conditions d’existence et de travail, ils se saisirent de cette matérialité comme d’une contrainte créative.


Validation : assiduité, participation, rédaction d’une note critique (18 à 20.000 signes) à partir d’un ouvrage de la bibliographie.

Fortunes et circulations des images en Europe, XXe - XXIe siècles

Léa Saint-Raymond (ENS/PSL, Centre IMAGO)

UN LUNDI PAR MOIS

17H - 19H

IHMC  

S1/S2

(Insécables)

Avancé

Si les circulations des artistes et des œuvres occupent l’histoire de l’art depuis de nombreuses années, celles des images soulèvent de nombreuses difficultés. Comprises, au sens large, comme des représentations ou reproductions d’un objet ou d’une figure, les images peuvent être à la fois matérielles, artificielles, mentales, numériques et perceptives – et c’est peut-être la variété de ces supports qui rend l’étude de leur circulation si difficile. Ce séminaire se propose d’étudier les processus de circulation des images et d’analyser leurs appropriations, leurs transformations et leurs resémantisations. Les séances, mensuelles, couvriront une large période, de l’Antiquité aux années précédant le développement d’Internet. Elles questionneront la fortune et la circulation des images, en Europe, pour des médiums aussi divers que les vases antiques, les enluminures, les icônes, les gravures, les peintures, dessins et sculptures, les photographies, ou encore les collages Dada, les bandes dessinées et les revues illustrées.

Pour plus d’informations : https://www.imago.ens.fr/portfolio/seminaire-fortunes-et-circulations-des-images-en-europe/

 

Musique
Enseignant.e.s Horaires Salle ECTS Semestre Niveau

L’opéra : Musique et dramaturgie

Fériel Kaddour

MARDI

17H - 19H

Salle des Actes 6 S2

Ouvert

à tous

 PREMIERE SEANCE : 24 janvier 2022.

Œuvre d’art totale ou genre hybride ? Ce séminaire aborde l’opéra sous forme de lectures croisées : dramaturgie et analyse musicale, écriture vocale et construction du personnage, rythme scénique et tempo lyrique, déplacements du théâtre vers la musique et vice-versa, etc. Chaque opéra étudié fait l’objet de plusieurs séances. Il n’est pas nécessaire de savoir lire une partition pour suivre ce séminaire.

Programme du semestre : Mozart, Don Giovanni ; Verdi, La Traviata ; Puccini, Tosca ; Berlioz, Les Troyens ; Berg, Wozzeck ; Saariaho, L’Amour de loin.

Validation : travail écrit.

Introduction à l’histoire de la musique par l’écoute des œuvres

Karol Beffa

MERCREDI

17H - 19H

Salle des Actes 6

 

S2

 

Ouvert

à tous

 PREMIERE SEANCE : 19 janvier.

Ce séminaire est ouvert aussi bien aux non-spécialistes, donc aux étudiants et élèves de première année, qu’aux spécialistes, plus avancés dans leurs études. La période étudiée va de Bach à nos jours. Il s’agira essentiellement de musique occidentale savante, mais il sera fait ponctuellement référence à des musiques extra-européennes. Il constitue par ailleurs une préparation à l’épreuve de commentaire d’écoute du concours d’entrée au Conservatoire national supérieur de musique de Paris en classes d’érudition (esthétique, culture musicale, analyse, histoire de la musique).

Validation : participation et exposé.

L’orchestration

Karol Beffa

MERCREDI

14H30 - 16H30

Salle de Musique

(46 rue d’Ulm)

6 S2

Avancé

Notions de solfèges nécessaires.

 PREMIERE SEANCE : 19 janvier 2022.

Ce séminaire s’adresse aux étudiants soucieux d’approfondir leur connaissance de l’écriture pour diverses formations instrumentales, de la musique de chambre au grand orchestre. Après avoir abordé les particularités des différents instruments, on précisera leur fonction grâce à l’analyse : écriture pour cordes, pour vents, histoire de l’orchestration, depuis l’orchestre classique jusqu’à l’orchestre romantique et moderne. Ce cours s’inscrit dans le prolongement de celui de l’année 2020-2021 mais abordera d’autres questions et d’autres répertoires. On peut tout à fait le suivre sans avoir suivi le cours de l’année dernière.

Validation : exposé.

Musicologie pour spécialistes : analyse, esthétique

Fériel Kaddour

MARDI

14H - 16H30

Salle de Musique

(46 rue d’Ulm)

6

S2

Avancé

 PREMIERE SEANCE : 25 janvier.

S1 et S2 sécables : sauf exception. il est nécessaire d’avoir suivi et validé le S1 pour s’inscrire au S2. Enseignement réservé aux spécialistes de musicologie.

Ce séminaire est réservé aux musicologues spécialistes, aux élèves qui souhaitent intégrer la musicologie dans leur parcours d’études, et aux élèves musiciens ayant un très bon niveau de solfège et d’analyse musicale. Il a pour but l’acquisition d’une connaissance à la fois technique et sensible des styles « classique » (Mozart, Haydn, Beethoven) et « romantique » (Schubert, Schumann, Chopin). Ce séminaire sert également de préparation aux concours : pré-agrégation, entrée dans la classe d’esthétique du Cnsmdp (entraînement au commentaire sur partition, analyse harmonique, questions d’esthétique).

Validation : contrôle continu.

Musicologie pour spécialistes. Préparation à l’agrégation

Fériel Kaddour

LUNDI

16H - 19H

Salle Musique 46

-

S2

Préparation

à

l’agrégation

 

Préparation à l’agrégation 2022. Programme du S2 : commentaire d’écoute et leçon. Cours réservé aux agrégatifs. Ne peut être validé en dehors de ce cadre.

Harmonie et harmonisation au clavier

 Niveau : cours réservé aux étudiants avancés. Se préinscrire auprès de feriel.kaddour@ens.fr au plus tard le 15 décembre.

Informations complémentaires à suivre.

 

Etudes théâtrales
Enseignant.e.s Horaires Salle ECTS Semestre Niveau

Variations dramaturgiques et grandes mises en scène

Anne-Françoise Benhamou

 MARDI

16H - 18H30

 Salle Weil    S2

Ouvert

à tous

 PREMIER COURS : mardi 18 janvier 2022.

Le théâtre envisagé ici est celui qui s’inscrit dans la grande tradition des relectures du répertoire (notamment tragiques grecs, classiques français, Shakespeare, Tchekhov, Ibsen…) par la mise en scène, des années 1970 jusqu’à aujourd’hui. Il s’agira d’analyser et de comprendre ces gestes de mise en scène, en procédant d’abord à des analyses de détail (comparaison de courts extraits dans différentes mises en scène, en captations) ; puis à partir de là, d’accéder à une approche plus globale de certains spectacles importants, voire majeurs (Strehler, Roussillon, Chéreau, Vitez, Brook, Ostermeier, TGstan, Tiago Rodrigues...) On s’intéressera donc autant aux relations de la dramaturgie au jeu d’acteur, qu’à celle qu’elle entretient à la construction d’ensemble de la mise en scène (notamment scénographie et rapport à l’espace, costumes, rythme...) et au sens que prennent ces choix dramaturgiques dans le contexte historique et artistique de création du spectacle.

Validation : assiduité et dossier ou travail oral.

Théâtre et médias (4) : la création radiophonique contemporaine

Marion Chénetier-Alev

VENDREDI

10H - 13H

Salle Weil   S2

Ouvert

à tous

 PREMIER COURS : vendredi 21 janvier 2022.

Ce séminaire poursuivra la découverte, l’étude et la pratique des créations radiophoniques contemporaines en interrogeant l’évolution entre les formes créées par les grands réalisateurs de la fin du XXe et du début du XXIe, et les productions sonores actuelles auxquelles les nouvelles pratiques de l’écoute (podcasts, plateformes audio, festivals de l’écoute) offrent un champ de réinvention possible. L’accent sera mis sur les outils à concevoir pour analyser les compositions sonores. Le travail reposera sur l’écoute intensive des œuvres, incluera une pratique du logiciel Reaper et une production sonore personnelle ou collective, en collaboration avec le créateur sonore David Christoffel.

Validation : Assiduité et analyse ou production d’une œuvre radiophonique.

L’atelier des spectateurs·trices : Observatoire du jeune théâtre

Anne-Françoise Benhamou

JEUDI

16H - 19H

     Salle Weil      S2

Avancés ou passionné.e.s de jeunes créations

 PREMIER COURS : jeudi 20 janvier 2022.

L’atelier des spectateurs·trices du second semestre sera consacré au jeune théâtre c’est-à-dire aux jeunes artistes émergent·es. Même s’il s’agira avant tout de réfléchir sur les démarches artistiques, ce sera aussi l’occasion de rencontrer des programmateurs ou décideurs institutionnels et de réfléchir sur les dispositifs d’aide aussi bien que de sélection, et sur ce qu’ils déterminent ou non dans les choix, les formats, les positionnements de ces jeunes artistes. En amont du S2, les participant·es devront prévoir notamment de se libérer en soirée la semaine du 22 au 26 novembre 2021 pour suivre le festival de théâtre étudiant « Nanterre en scène ».

Validation : assiduité et participation orale.

La critique en arts du spectacle, supports, enjeux et mutations (4) : Danse

Marion Chénetier-Alev

MERCREDI

9H30 - 12H30

Salle Weil   S2 Avancés

 PREMIER COURS : mercredi 19 janvier 2022.

Ce séminaire questionne la réception des pièces chorégraphiques et ce qu’elles présupposent quant aux définitions de l’œuvre chorégraphique et de la danse elle-même, ainsi que les différents angles critiques qui s’offrent à qui veut rendre compte d’un spectacle de danse. Il accueille des interventions de critiques et de spécialistes des notations en danse, et couvre essentiellement les productions chorégraphiques françaises et étrangères depuis 1980. Les étudiants seront amenés à produire des textes critiques à partir des spectacles issus de la programmation danse 2021-2022.

Nota Bene : L’inscription à ce séminaire ne requiert pas d’avoir une pratique ou une connaissance préalable de la danse.

Validation : Assiduité et production critique.

 

Esthétique
Enseignant.e.s Horaires Salle ECTS Semestre Niveau
Arts, Création, Cognition

Claude Imbert

et Ségolène Le Men

JEUDI 

16h / 19h

 29 rue d’Ulm, Salle Marbo 2ème étage, gauche    S2  Initiation

 Ce séminaire d’initiation à la recherche est ouvert à tous, il est validable dans le cadre du master et du diplôme de l’ ENS

Le programme sera distribué lors de la première séance.

 Déjà associé à Paris Nanterre, Il s’enrichit cette année de l’association avec le séminaire :

Transfert des arts,

Jean -Philippe Antoine (Paris 8) et Jean-Nicola Illouz (paris 8)

 Trois séances de trois heures seront complétées par une journée d’études et une séance de travaux pratiques pour les étudiants souhaitant valider ce séminaire .

 Séances :

17 février, 17 mars, 14 avril

21 avril : journée d’études, tenue Salle Dussane

Elle sera placée sous l’égide de La Bibliothèque fantastique ( Michel Foucault ) et se situera entre l’iconographie flaubertienne, ses développements opératiques, le Dictionnaire des idées reçues et le théâtre de Samuel Beckett et intégrera l’architecture, le design et l’installation

 

Programme :

Après avoir enrichi l’analyse d’œuvres par la bibliothèque des artistes et de leur atelier, l’accent sera placé cette année sur la communication et le transfert des arts, le cinéma, la littérature et son écho sur d’autres supports , ou sur la motivation qu’elle en a reçue, franchissant la limite du représentatif et de l’abstrait ( voir Anselme Kiefer et Célan), .

 En complément des exposés ouvrant chaque séance, commissaires ou auteurs présenteront des expositions actuelles ou récentes ou des livres qui ont marqué l’actualité relevant entre autre de l’anthropologie ,du design ou du statut des images

 

1ère séance le 17 février 2022  :

-Emmanuelle André ( Université Paris centre) :

Sur le diagramme et le scirpt du film :

Question de vie ou de mort, de M. Powell et E. Pressburger(1946).

-Présentation , par son commissaire de l’exposition tenue au musée d’Orsay 

 

Le programme sera complété lors de la première séance. 

claude.imbert@ens.fr, segolene.lemen@gmail.com, annesophie.aguilar@gmail.com 

Séminaire du TIGRE : Mythes et illustration

Evanghelia Stead

8 séances

VENDREDI 28 janvier, 4, 11 et 25 février, 11, 18, 25 mars, 1er avril 2022

16H30 - 19H30

Salle Berthier (29, rue d’Ulm) sauf le 4 février 2022 : salle des Actes (45, rue d’Ulm)   S2

Ouvert

à tous

PREMIERE SEANCE : vendredi 28 janvier (16h30-19h30) en salle Berthier, U 207, au 29 rue d’Ulm, 75005 Paris.

POUR PLUS D’INFOMRATIONS : s’inscrire sur la liste ARTS.

 

Comment lit-on les mythes à travers les mots et les images ?

Partant d’une large palette d’imprimés illustrés, livres, journaux, revues, périodiques de large et moyenne circulation, estampes, tableaux et reproductions d’œuvres d’art, jusqu’au spectacle et le cinéma, ce séminaire aborde le vaste domaine des mythes, gréco-latins, bibliques, et d’ailleurs, et leurs métamorphoses. Il initie les étudiants à l’interdisciplinarité. Il associe la littérature comparée à l’histoire de l’art, l’histoire du livre, les études sur les périodiques, les études de réception, la médiologie et la sémiologie de l’image.

Le séminaire abordera :

1. A) la circulation des motifs iconographiques et l’interaction des langues autour de grands mythes littéraires ;

2. B) la circulation des textes et des images dans d’autres formes culturelles (arts du spectacle, affiches, publicité, etc.) ;

3. C) la circulation des mythes dans d’autres formes médiatiques (cinéma, radio, internet). 

Pour plus d’informations : evanghelia.stead@uvsq.fr

Programme des séances

 

salle Berthier (au 29, rue d’Ulm - ancienne salle U207) sauf indication contraire

vendredi 16h30-19h30

 

1. 28 janvier 2022 : Le “mythe” dans l’Antiquité I

 Introduction au séminaire

Evelyne Prioux (CNRS) et Pascale Linant de Bellefonds (CNRS), Les mythes floraux entre textes et images

 

2. 4 février 2022  : Le “mythe” dans l’Antiquité II

N.B. salle des Actes au 45, rue d’Ulm

 

Claude Calame (EHESS), Les mythes grecs comme actes politiques : performance poétique et célébration rituelle, de Sappho à Euripide (la figure Hélène)

 

3. 11 février 2022 : Mythes et images aux siècles classiques 

 

Grégoire Holtz (UVSQ, DYPAC), Réceptions du mythe d’Apollonius de Tyane : la fiction en question (XVIe s.)

 

Céline Bohnert (URCA, CRIMEL), Les mythes ovidiens au miroir de l’illustration du livre : l’exemple de Médée

 

4. 25 février 2022 : Mythe et Histoire

 

Bernard Teyssandier (URCA, CRIMEL), Minerva magistra : images et imaginaire de l’éducation royale au Grand Siècle

 

Marco Jalla (UNIGE), “Qu’il ne faut pas croire à la légère à la calomnie” : la discrète leçon de L’Ecole d’Apelle de Jean Broc (1800).

 

5. 11 mars 2022 : Autour d’Œdipe (théâtre et cinéma contemporains)

 

Claire Lechevalier (Université de Caen, LASLAR), Œdipe, « premier clochard du théâtre »

 

Jérôme Bloch (Icare Entertainment, enseignant à l’ESRA Paris et à l’Université Sorbonne-Nouvelle), “Œil pour œil (...) pied pour pied” : de la coalescence biblico-œdipienne à l’œuvre dans le cinéma de science-fiction contemporain. Partie II : Tuer le Père

 

 

6. 18 mars 2022 : Croyances et mythes en Orient

 

Marina Warner (DBE, FRSL, FBA, écrivain, professeure honoraire et spécialiste des mythes, Londres), Sur un Évangile syrien de l’enfance du Christ

 

Paul-André Claudel (Université de Nantes, LAMO), Salammbô/Salomé
Flaubert illustré sous le signe de Salomé, ou la confusion des femmes fatales

 

 

7. 25 mars 2022 (séance à distance) : Vénus dans tous ses états

 

Béatrice Joyeux-Prunel (UNIGE) et Catherine Dossin (Purdue University, USA) : Vénus et l’art des modernes, du mythe au lieu commun.

 

Adrien Jeanrenaud (doctorant, Visual Contagions) : Vénus à l’ère des nouveaux médias : mondialisation d’une déesse, ou presque.

 

8. 1er avril 2022 : Mythe et Publicité

 

Myriam Boucharenc (Université Paris-Nanterre/Délégation CNRS) et Laurence Guellec (Université de Paris / UMR THALIM) : Des enfers au ciel : allégories de la « publicité » et mythographies publicitaires (1836-1936)

 

 

Art et transdisciplinarité
Enseignant.e.s Horaires Salle ECTS Semestre Niveau

La recherche-création, II, les œuvres

Antoine de Baecque

MERCREDI

10H30 - 12H30

Salle des Actes   S2 Avancé

Les pratiques artistiques permettent d’articuler avec la recherche et les nécessités de l’enquête, une approche sensible, intime, subjective, fictionnelle ou fabulée. On analysera comment, à partir d’exemples désormais récurrents d’œuvres de création et de recherche, fondamentalement transdisciplinaires, voire « indisciplinaires », le paradigme de la recherche a pu s’ancrer dans l’art contemporain, qu’il regarde vers les écrans, les scènes, les images ou les écoutes.

NB : En complément, sur l’un ou les deux semestres, les étudiants pourront suivre le cycle de ciné-club organisé avec Adèle Yon : Permanence Cinéma.

Afriques : approche transdisciplinaire des pratiques artistiques et citadines

Marion Chénetier-Alev (Arts)

et Rym Khene (ITEM)

UN MARDI PAR MOIS

17H - 19H

Voir calendrier 

3 S2 Avancé

 

Inscription obligatoire par mail auprès des organisatrices au moins 48h avant chaque séance : marion.chenetier@gmail.com et rymkhene@gmail.comCe séminaire de recherche transdisciplinaire, soutenu par l’EUR Translitterae, vise à donner à voir et à comprendre les pratiques artistiques et citadines qui se déploient sur le continent africain. Il entend par là même construire un savoir non pas sur mais depuis l’Afrique, dans sa diversité, tout en favorisant le croisement de regard et le dialogue entre chercheurs, artistes et étudiants s’intéressant aux études africaines contemporaines. Chaque séance est consacrée à la présentation des travaux d’un.e chercheu.r.se ou d’un.e artiste.

CALENDRIER

Jeudi 13 janvier et vendredi 14 janvier : conférence Legrain "Modernités africaines"

Mardi 1er février – salle Dussane : Alain Kassanda, réalisateur, Projection-débat du film Trouble Sleep (2020)

Mardi 15 février – salle Histoire : Pierre Leroux, université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, CERC, Des sorciers dans la ville : altérité et sorcellerie en contexte urbain dans Les Voleurs de sexes de Janis Otsiemi et Lagoon de Nnedi Okorafor.

Mardi 15 mars - salle IHMC : Khalid Lyamlahy, université de Chicago, « Le regard de ces villes qui pourrissent au soleil » : représentations et imaginaires urbains dans les années Souffles.

Mardi 19 avril - Salle Dussane : Jean-Luc Raharimanana, écrivain, artiste pluridisciplinaire, metteur en scène de la Cie SoaZara, Les paysages de la Voix, ou l’impossible fixation du dire

Arts du spectacle (théâtre, cinéma, danse, performance) et sciences humaines et sociales

Anne-Françoise Benhamou

et Valérie Pozner (CNRS)

UN LUNDI PAR MOIS

12H30 - 14H30

salle Weil (hybride) ou en ligne   S2 Master, prédoctorat, doctorat

Le séminaire peut être suivi dans sa totalité et validé, mais chaque séance peut également être suivie séparément, en fonction des intérêts de recherche.

CALENDRIER : 10 janvier, 7 février, 14 mars, 4 avril, 9 mai 2022.

Le séminaire privilégie l’interdisciplinarité arts / sciences sociales (histoire, sociologie, anthropologie) ou interartistique pour montrer comment elle enrichit la connaissance du théâtre, du cinéma, de la performance, de la danse… Chaque séance accueille un·e chercheur·se qui expose concrètement, autour d’un de ses objets de recherche, sa démarche et ses questions. Les prises de parole seront suivies d’une discussion. Les séances auront lieu en hybride (salle Weil et en Zoom ) ou uniquement en ligne, selon les intervenants ; elles seront à chaque fois annoncées, ainsi que leurs modalités, le lundi précédent, sur la liste de diffusion Arts.

Au programme : Lundi 10 janvier : Laura Cappelle (Études de danse, CERLIS) : Quelle histoire de la danse aujourd’hui ? La conception de Nouvelle Histoire de la danse en Occident (Seuil, 2020) ; Lundi 14 mars : Guillaume Vernet (Histoire du cinéma, Paris 1) et Gaël Peton (Histoire du cinéma, Paris 1) : Le cinéma et les politiques publiques : quelles sources pour quelle histoire ?

Le programme sera complété à la rentrée.