Enseignants

  • Alexis ANNE-BRAUNLire la suite de «Alexis ANNE-BRAUN»

    , par Morgane THRO

    Alexis Anne-Braun est maitre de conférences en esthétique et philosophie de l’art à l’ENS-PSL. Il est doublement rattaché au département de philosophie et des arts. Spécialiste de philosophie du langage et d’esthétique analytique, ses recherches portent sur les théories contemporaines de l’image, les théories de la notation et des systèmes symboliques.

  • Karol BEFFALire la suite de «Karol BEFFA»

    , par Morgane THRO

    Karol Beffa, ancien élève de l’ENS (1993), agrégé, docteur en musicologie est habilité à diriger des recherches. Depuis 2004, il est Maître de conférences en musicologie à l’ENS.
    Pianiste et compositeur, il est l’auteur de plus d’une centaine d’opus.
    Responsable des relations internationales du Département ARTS.

  • Anne-Françoise BENHAMOULire la suite de «Anne-Françoise BENHAMOU»

    , par Morgane THRO

    Anne-Françoise Benhamou est universitaire et dramaturge. Ancienne élève de l’ENS, agrégée de lettres modernes, elle a soutenu une thèse sur « La mise en scène de Racine de Copeau à Vitez ». Ses recherches portent sur la dramaturgie, la mise en scène contemporaine, le jeu d’acteur en rapport au texte ; une part importante de ses travaux est consacrée à B.-M.Koltès et à P. Chéreau. Elle a participé comme collaboratrice artistique ou dramaturge à une cinquantaine de spectacles. Maîtresse de conférences à l’Université de Tours (1988-90), puis à l’Institut d’Études théâtrales de la Sorbonne nouvelle (1990-2001 et 2008-10), elle se met en disponibilité pour devenir collaboratrice artistique et pédagogique au TNS (2001-08) et dramaturge au Théâtre de la Colline (2010-12). Au TNS, elle crée avec S. Braunschweig au sein de l’École la section Mise en scène/ dramaturgie qu’elle encadre pendant 8 ans. Après avoir soutenu en 2011 une HDR dont l’inédit porte sur son travail de dramaturge, elle est élue en 2012 professeure à l’ENS. Elle y développe les études théâtrales au sein du Département Arts (alors DHTA), dont elle est directrice de 2012 à 2016.

    Elle est actuellement responsable du Théâtre Nicole Loraux de l’ENS, dont elle a piloté la rénovation (2020-2021). Elle est régalement référente Égalité et transidentité pour l’ENS.

  • Anouk CHAMBARDLire la suite de «Anouk CHAMBARD»

    , par Morgane THRO

    Après des études de Droit à l’université Paris 2 Panthéon-Assas, Anouk Chambard s’est dirigée vers une formation en Histoire de l’art contemporain et s’est spécialisée sur les années 1960 et 1970.Elle est désormais doctorante contractuelle à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, où elle effectue une thèse sous la direction de Philippe Dagen. Celle-ci consiste en une vaste étude d’un réseau européen d’artistes conceptuels au tournant des années 1970. Ses différents travaux ont porté sur les formes d’engagement en art après 1968 : féminisme, espaces alternatifs, création d’avant-garde. Elle a notamment participé au commissariat de l’exposition « Des femmes dans l’art - Hommage à Aline Dallier » qui s’est tenue à la galerie Arnaud Lefebvre (mars-avril 2022).

  • Marion CHENETIER-ALEVLire la suite de «Marion CHENETIER-ALEV»

    , par Morgane THRO

    Marion Chénetier-Alev, agrégée de Lettres Modernes, a soutenu sa thèse de doctorat sur « L’oralité dans les écritures dramatiques contemporaines : Herbert Achternbusch, Pierre Guyotat, Valère Novarina, Jon Fosse, Daniel Danis, Sarah Kane » (université de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) en 2004. Elle a enseigné les études théâtrales à l’université François Rabelais de Tours de 2007 à 2018, avant d’être nommée au département des Arts de l’ENS. Elle y occupe actuellement les fonctions de Directrice des études. Elle a publié plusieurs ouvrages et articles sur les dramaturges contemporains, les sound studies appliquées au théâtre, le travail de l’acteur et la critique dramatique.
    Ses principaux thèmes de recherche sont la stylistique et dramaturgie des écritures dramatiques modernes et contemporaines, la création radiophonique contemporaine, l’histoire des rapports entre théâtre et radio, l’Art de l’acteur : archéologie du jeu de l’acteur à travers les archives écrites, radiophoniques et iconographiques, et enfin l’histoire de la diction moderne au théâtre envisagée sous l’angle des archives sonores.

  • Hugo DARROMANLire la suite de «Hugo DARROMAN»

    , par Morgane THRO

    Diplômé en études cinématographiques (ENS) et en études politiques (EHESS), Hugo Darroman rédige une thèse de doctorat en histoire du cinéma à l’Université Aix-Marseille, sous la direction de Fabienne Le Houérou. Ses travaux portent sur les circulations cinématographiques et militantes entre la France et les organisations révolutionnaires palestiniennes de 1967 à 1982. Il s’intéresse de manière générale au genre documentaire, à la notion d’auto-représentation, aux questions relatives à l’archive filmique et aux cinémas de lutte dans des contextes post-coloniaux et anti-impérialistes.

  • Antoine DE BAECQUELire la suite de «Antoine DE BAECQUE»

    , par Morgane THRO

    Historien et critique de cinéma, notamment aux "Cahiers du cinéma", dont il a été rédacteur en chef (1997-1999), puis à "Libération", dont il a dirigé les pages culturelles (2001-2006). Antoine de Baecque s’intéresse à la Nouvelle Vague : il a publié des biographies de François Truffaut (Gallimard, 1996), Jean-Luc Godard (Grasset, 2010), Eric Rohmer (Stock, 2014), Claude Chabrol (Stock, 2021), des essais sur la cinéphilie, la critique, Maurice Pialat, Jean Eustache, Andréi Tarkovski, Manoel de Oliveira, Jean-Pierre Melville ou Tim Burton. Ainsi que
    "L’Histoire-caméra" (Gallimard, 2008) sur le concept de "Formes cinématographiques de l’histoire", puis "L’Histoire-caméra 2" (Gallimard, 2021) sur l’idée de la mort et de la renaissance du cinéma : "Le cinéma est mort, vive le cinéma !". Il a dirigé en 2012, aux PUF, le
    "Dictionnaire de la pensée du cinéma". Il écrit aujourd’hui dans Transfuge, L’Histoire et Le Monde des Livres. Antoine de Baecque est professeur d’histoire et d’esthétique du cinéma, au département ARTS de l’Ecole normale supérieure depuis 2014. Il co-dirige depuis 2021 le laboratoire SACRe - PSL en recherche-création, dont le programme doctoral regroupe actuellement une cinquantaine de chercheurs-artistes.

  • Nadeije LANEYRIE-DAGENLire la suite de «Nadeije LANEYRIE-DAGEN»

    , par Morgane THRO

    Nadeije Laneyrie-Dagen est ancienne élève de l’Ecole Normale, agrégée d’histoire, docteure et HDR en Histoire de l’art. Professeure dans le secondaire, chercheuse à la Fondation Thiers, éditrice, maîtresse de conférences à l’université de Lille, elle a enseigné à l’École nationale supérieure des Beaux-arts, à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles, et à l’École polytechnique. Elle a fait cependant l’essentiel de sa carrière à l’ENS, comme Maîtresse de conférence puis Professeure.

    Elles est spécialiste de peinture. Sa thèse portait sur la représentation de la ville en Toscane aux Trecento–Quattrocento, après quoi elle s’est intéressée à la représentation du corps, des éléments, aux rapports entre la science et l’art. Elle est l’auteure de manuels (Lire la peinture, Larousse ; Histoire de l’art pour tous, Hazan), monographies (Rubens, Hazan), essais thématiques (L’invention du corps, Les quatre éléments ou le peintre premier savant, Flammarion ; L’enfant dans la peinture, L’argent dans l’art, Mazenod-Citadelles), et de textes de fiction : Le dernier voyage de Léonard (Scala), l’Etoile brisée (Gallimard).

  • Françoise ZAMOURLire la suite de «Françoise ZAMOUR»

    , par Morgane THRO

    Françoise Zamour, ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, agrégée de lettres classiques, a soutenu une thèse sur « Le Mélodrame dans le cinéma contemporain, persistance des motifs ». Elle a enseigné l’esthétique du cinéma et l’analyse de films a l’université Montpellier III, puis à l’université Lyon II avant de rejoindre l’Ecole normale supérieure en 2002 où elle a participé à la création du département arts, d’abord en tant que professeure agrégée, puis en tant que maîtresse de conférences.
    Après avoir exercé diverses fonctions au sein du département, puis la direction des études de l’ENS, elle dirige le parcours Arts Théories/Pratiques du master Humanités. Ses recherches portent principalement sur le mélodrame, de l’âge classique au cinéma contemporain, le cinéma classique hollywoodien (Lang, Vidor, Sirk, etc.), le lien entre théâtre et cinéma (Chéreau, Syberberg), l’acteur à l’interface des deux domaines artistiques, la résonnance actuelle des travaux de Stanley Cavell.