2020-2021

  • Publication : "L’Art au risque de l’âge"

    , par Morgane THRO

    Si la vieillesse est aujourd’hui un âge qui dure, elle regroupe des expériences différentes. Ce qui amène à réfléchir aux vieillesses plutôt qu’à la vieillesse. Les travaux sur la ou les vieillesse(s) sont nombreux en médecine ou en sociologie, mais la réflexion sur le grand âge de l’artiste reste balbutiante. Qu’est-ce que l’âge fait à la création ? Celle-ci est-elle soumise à une continuité biographique comme le relatent les vies d’artiste ? Les créations ultimes sont-elles marquées par le déclin physique ?

  • Journée d’études - Pratiques artistiques du désœuvrement en Europe entre 1945 et 1975 : 25 mai 2021

    , par Morgane THRO

    « Ne travaillez jamais ». L’injonction tracée à la craie sur les murs de Paris en 1953 par le jeune Guy Debord, reprise comme mot d’ordre par les étudiants et les grévistes de Mai 68, résonne aujourd’hui avec une acuité particulière. Le ralentissement et la suspension du travail ont permis d’interroger dans des proportions nouvelles un modèle de société fondé sur l’accumulation de richesses et cause d’une crise écologique inévitable, ouvrant des champs de réflexion et de création jusque-là marginaux et peu explorés.

  • Journées d’études - Arts contemporains et indigénéités : 25 et 26 mars 2021

    , par Morgane THRO

    Ces journées d’études commencent avec le constat de la place de plus en plus importante des appellations « autochtone » et « indigène » dans les mondes de l’art contemporain international. Au Canada, les musées réservent des sections entières aux artistes désigné·es comme « autochtones », spécifiant celle des « premières nations » dont l’artiste est issu·e. En Australie les cartels d’expositions mentionnent « artistes aborigènes » non seulement pour les peintures de « rêve » traditionnelles mais également pour des installations telles qu’on en trouve dans les biennales internationales d’art contemporain.